L'alimentation et le stress

Publié le : 15/09/2020 12:11:26

L'alimentation et le stress

L'automne est à nos portes, la reprise du boulot, du train train quotidien,... Tout un tas de raisons qui risquent d'augmenter notre stress. 

Certaines personnes vont ainsi calmer leurs maux en mangeant de façon compulsive. La nourriture apparaît alors comme un anxiolytique.  Malheureusement les aliments vers lesquels nous nous réconfortons sont riches en calories, on se console rarement avec des radis.. 
Voici quelques conseils : 

En cas de moral dans les chaussettes, nous avons tous des aliments doudous qui nous réconfortent d’un point vue purement psychologique. Pour les craquages ça sera chocolat et madeleine pour certains, pain et fromage pour d’autres.

La madeleine ne contient en effet aucun nutriment bénéfique au moral, en revanche certains nutriments jouent un rôle dans la régulation de l’humeur, conférant à plusieurs aliments des vertus antistress.

LE MAGNESIUM, UN ANTISTRESS

Il est le minéral antistress par excellence ! Le stress augmente l’élimination de magnésium par l’urine, or toute carence génère de la nervosité et un sommeil perturbé.

On en trouve dans :

  • Le cacao amer
  • Le germe de blé
  • Les amandes
  • Les noisettes
  • Les noix
  • Le chocolat noir
  • Les légumes secs
  • Les bananes
  • Les eaux minérales spécifiques

LA TYROSINE, UN ANTIDEPRESSEUR

Cet acide aminé sert de précurseur à la dopamine, un neurotransmetteur impliqué dans la motivation, dans le comportements élémentaires (alimentaires, affectifs, sexuels) et dans la vigilance. Les insuffisances favorisent un état dépressif.

On en trouve dans :

  • Les amandes
  • Les avocats
  • Les bananes
  • Les fromages
  • Le foie
  • La dinde

LE TRYPTOPHANE, UN ACIDE AMINE POUR LE BIEN ETRE

Il est l’acide aminé le plus rare dans notre organisme et il est également peu répandu dans l’alimentation. C’est le précurseur de la sérotonine, le fameux neurotransmetteur du bien-être, qui aide aussi à diminuer l’appétit et les envies de sucres. Il est mieux assimilé par le cerveau s’il est accompagné de glucides.

On en trouve dans :

  • Les œufs
  • Les laitages riches lactosérum (brousse, ricotta, cottage cheese)
  • La dinde
  • Les légumes secs
  • Le riz complet
  • La banane
  • Les noix
  • Les graines de courge

LA VITAMINE B1, UN CAPITAL ENERGIE

La vitamine B1 apporte du tonus en facilitant la transformation des glucides en énergie et possède une action antidépressive.

On en trouve dans :

  • Le germe de blé
  • Le rôti de porc
  • Le jambon
  • Les flocons d’avoine

LA VITAMINE B9, UN ANTICAFARD

Les carences de vitamines B9 occasionnent des troubles comme l’irritabilité, l’insomnie ou la dépression. Or elles sont fréquentes, d’autant que cette vitamine est sensible à la chaleur, à la lumière et à l’ébullition.

On en trouve dans :

  • Les foies de volaille
  • Le foie gras
  • Le germe de blé
  • L’épinard
  • L’oseille
  • Le persil
  • Le poireau
  • Le brocoli
  • Le fenouil
  • Le chou vert
  • Le cresson
  • Le melon
  • Les légumes verts
  • Le maïs
  • Les noix
  • Les amandes
  • Les œufs

LES INDEX GLYCEMIQUE BAS, DES ANTIDEPRIMES

Un repas avec une charge glycémique importante s’accompagne de symptôme dépressif, de sauts d’humeur et de fatigue.

On en trouve dans :

  • Les légumineuses : haricots secs, pois chiches, fèves, lentilles
  • Les céréales complètes
  • Le quinoa
  • Les châtaignes

LES OMEGA 3, DES REGULATEURS DE L’HUMEUR

Il agissent dans la régulation de l’humeur, des émotions, des cycles de sommeil. On sait également qu’ils améliorent les états dépressif. Or le stress diminue la concentration d’oméga 3, il faut donc en apporter encore plus à l’organisme stressé et limiter l’apport en oméga 6 (huile de tournesol, produits industriels).

On en trouve dans :

  • Les graines de lin et de chia
  • Les huiles de lin, noix et colza
  • Les poisson gras
  • Les œufs
  • Les produits laitiers

Merci Mamie ! Un verre de lait chaud détend car il contient des molécules qui miment les effets des endorphines produites par le cerveau et porteuses d’un effet apaisant, un grand bol de lait exerce ainsi une action sédative. Nos grands-mères avaient raison !

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)